- L'Avent, un chemin d'intériorité pour préparer Noël

 

annonciation_icone

L'Avent, un chemin d'intériorité pour préparer Noël

Très tôt les communautés chrétiennes d'Occident ont éprouvé le désir de se préparer spirituellement à la fête de Noël instituée par le pape Libère au quatrième siècle. C'est au sixième siècle que le pape Grégoire le Grand institue officiellement la période liturgique de l'Avent et la limite à quatre semaines prévoyant le jeûne : c'est pourquoi on appelle aussi l'Avent "le petit carême" comparé au grand carême de six semaines avant Pâques.

Marie était une toute jeune fille d'Israël promise en mariage à un homme de la descendance de David, Joseph. Or, avant leur union, Marie reçoit la visite d'un ange qui bouleverse sa vie.

L'annonciation de l'Ange Gabriel à la Vierge Marie donne le sens de l'évènement divin qui va passer par elle, l'Incarnation : Celui qu'elle consent à porter vient de Dieu et non d'un père humain : "il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut."

Ce temps d'attente de Jésus le Messie fait remémorer les merveilles de Dieu dans l'histoire du salut : "sa miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent " s'exclame Marie dans le "Magnificat", la louange qui jaillit d'elle lors de sa rencontre avec sa cousine Elisabeth, la mère de Jean le Baptiste.

L'Avent invite chaque croyant à entrer dans le désir de Dieu et la reconnaissance de son Amour.

Temps de mémoire et de promesse, de conversion et de joie qui culmine avec la nuit de Noël, l'Avent inspire les artistes de tous temps et principalement les musiciens.

Avec les Antiennes du Magnificat (antiennes O), chanter avec Marie